Le blog de René Durand

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - libéralisme

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 13 juin 2018

À l’occasion d’un prochain débat sur l’alimentation.

L’association responsable de l’animation de notre village a décidé d’organiser un débat citoyen sur la question de l’alimentation. Vaste sujet, auquel je n’avais jamais vraiment réfléchi, même s’il est au cœur de l’actualité politique avec la loi sur l’agriculture et l’alimentation. Il fallait bien que je m’y colle. La première idée, qui tombe sous le sens, est de la décomposer en quatre éléments :

  • La production agricole proprement dite.
  • L’industrie agroalimentaire.
  • La distribution de ce qui est fabriqué (essentiellement le fait des grandes surfaces).
  • Enfin la consommation des Français.

Lire la suite...

jeudi 25 janvier 2018

Nanard, un autre exemplaire des « premiers de cordée »...

Il s’appelle Bernard Tapie, affublé souvent du sobriquet de « Nanard ». Il est atteint d’un cancer de l’estomac, pour lequel il vient d’être opéré ce 10 janvier à l’hôpital Saint-Louis de Paris. C’était une « intervention chirurgicale lourde ». Il avait avoué à Laurent Delahousse lors d’une interview « en marchand », que d’après son médecin, ses ennuis de santé étaient liés au fait qu’il « se faisait du mauvais sang », qu’il « se faisait de la bile ». Mais ce premier de cordée, ce gagneur, cet homme « d’affaires » avait-il raison d’être inquiet, au point de s’en rendre malade ? Allait-il cesser de passer entre les gouttes ? Retour sur ce « guide » et ses aventures.

Lire la suite...

dimanche 24 décembre 2017

La neutralité d’internet, pourtant bien commun, mise en cause par le système libéral ?

Le 14 décembre dernier, la FCC (Federal Communication Commission), l’autorité américaine de régulation des télécoms, maintenant dirigée par un homme à Trump, mettait fin à la « neutralité du NET » en adoptant la circulaire « Restoring Internet Freedom » (« restaurer la liberté d’internet » en anglais). En clair, cette autorité a tout simplement décidé de déroger, dans son pays, au principe selon lequel tout le trafic internet doit être traité de manière égale, sans discrimination. Ce choix, dont la majorité de nos concitoyens ne mesure pas obligatoirement les enjeux, et bien qu’il ne concerne pour l’instant que les États unis, éclaire une fois de plus le mode de fonctionnement du système néo-libéral et ses conséquences.


Lire la suite...

dimanche 5 novembre 2017

Le glyphosate : tu veux ou tu veux pas ?

Les dernières valses-hésitations de la France et de l’Europe sur la question de l’autorisation de commercialiser (et donc d’utiliser) du glyphosate sont inquiétantes. Sur cette question, comme sur tant d’autres, une fois de plus sont en cause : les masses d’argent générées par la vente de ces produits, les lobbies à la manœuvre tant en France qu’en Europe, mais aussi les pratiques agricoles soutenues par l’agro-industrie en général et la FNSEA en particulier. Dans ce méli-mélo la « macronie » s’en sort en « peignant en vert » une décision improbable.


Lire la suite...

mardi 19 septembre 2017

Jean-Luc Godard mérite-t-il un tel traitement ?

Soyons clairs. Je n’apprécie pas particulièrement Jean-Luc Godard et je suis loin d’être un fan. Pourtant, de passage dans la capitale, je suis allé voir deux films, « Barbara » de Mathieu Amalric (qui n’est pas l’objet de cet article) et donc « Le Redoutable » du réalisateur Michel Hazanavicius librement adapté d’un roman d’Anne Wiazemsky, ex-femme de Godard. L’objectif du second était, semble-t-il, à travers cette histoire d’amour de raconter Godard et sa traversée des événements de 1968. Je vais vous l’avouer d’entrée : je n’ai pas du tout aimé ce dernier Hazanavicius.


Lire la suite...

mercredi 16 août 2017

Nos amis de la finance et le football.

Ce système économique, basé sur le profit et l’enrichissement individuel, corrompt tout. Ce n’est pas une découverte. L’ensemble de la planète sportive et le football en particulier sont atteints. Souvent, je me dis que l’on ne devrait plus parler de sport, mais bien de spectacle. Cela fait pourtant des années maintenant que je « pourfends » ce système, sans grand succès, je dois bien l’avouer. L’affaire Neymar, du nom de ce joueur acheté par la société qatarie « PSG », a fait la une de la presse et tout un chacun est éberlué par les montants mis en œuvre. Permettez-moi de revenir sur cet épisode.


Lire la suite...

samedi 12 août 2017

L’activité des députés LREM en général et de Huguette Tiégna en particulier...

Cela commence à se dire : les députés « La République En Marche », qui devaient « bouleverser l’ordre des choses » et « libérer les énergies », se sont retrouvés dans une logique jupitérienne et rapidement transformés en « godillots ». En gros, ils s’ennuieraient et se seraient mis à déserter l’hémicycle. La presse s’en fait l’écho. Je me suis penché sur le sujet et vous en propose un éclairage, avec un zoom particulier sur ma nouvelle représentante au Palais Bourbon : Huguette Tiégna.


Lire la suite...

mardi 18 juillet 2017

Avignon OFF : La violence des riches.

Je ne vous ferai pas l’affront de vous donner la biographie détaillée de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, Wikipédia comblera votre ignorance sur ce point. En fait, tous deux étaient (jusqu’à leur départ à la retraite) directeurs de recherche au CNRS, rattachés à l’Institut de recherche sur les sociétés contemporaines (IRESCO) de l’université de Paris-VIII. Pour faire court, ils ont consacré l’essentiel de leurs œuvres à la sociologie des riches. Un de leurs ouvrages, « La violence des riches » (publié en 2013), a servi de support lors de l’écriture du spectacle que j’ai vu ce 16 juillet au théâtre des Carmes-André Benedetto dans le cadre du festival OFF.


Lire la suite...

samedi 13 mai 2017

Emmanuel Macron, un président bien mal élu !

C’est plié et a priori — sauf événements catastrophiques pour lui — la suite aura donc lieu dans cinq ans, en 2022 ! À l’issue de cette campagne de « ouf », au cours de laquelle tout s’est cassé la figure, Emmanuel Macron a finalement été élu dans un climat où la crainte d’une victoire du FN a tenu compte de programme politique. Avec un résultat à 66,1 %, une abstention record, un vote blanc important, ce nouveau président du système néolibéral va pouvoir faire les mêmes politiques que ses prédécesseurs. La Bourse est contente (cela dit, elle n’a jamais vraiment été inquiète), l’Europe est satisfaite, tout peut continuer comme avant. Théoriquement il faudrait — mais rassurez-vous il ne le fera pas — que ce nouveau président prenne en compte le résultat de ce scrutin.


Lire la suite...

dimanche 30 avril 2017

Dois-je être coupable de faire barrage au Fhaine, sans pour autant voter — comme en 2002 — à droite ?

Je me sens contraint. Les discours sont comminatoires et la pression forte. Il me faut — par avance — m’expliquer (me justifier ?), de ce que sera mon choix le 7 mai prochain. Aux élections présidentielles de 2002, nous étions dans une situation analogue (pas vraiment identique) au second tour : le candidat du parti fasciste se retrouvait face à celui de la droite libérale. Comme un bon petit soldat, convaincu de la justesse du concept de « front républicain », je participais ainsi à l’élection de Jacques Chirac qui l’emporta avec 82,21 % des suffrages ! Il n’a d’ailleurs tenu aucun compte de cette situation extraordinaire et de ce scrutin digne d’un régime soviétique. Je m’étais juré de ne plus recommencer !


Lire la suite...

- page 1 de 14