« Xxxx Xxxxx, expert en automobile inscrit sur la liste nationale prévue à l’article L.326-3 du Code de la Route [...] que votre véhicule immatriculé ZZ 000 YY n’est plus en état de circuler dans des conditions normales de sécurité.
[...]
En conséquence, et conformément aux dispositions de l’article R.327-3-1 du Code de la route, votre véhicule n’est plus autorisé à circuler sur les voies ouvertes ȧ la circulation publique… »

Que ces personnes-là soient remerciées pour cette légitime exigence, mais pour ne rien vous cacher, je ne me voyais pas reprendre la route avec l’épave en photo ci-dessus…

Utopique, mais pas complètement inconscient…

Bon, il me faut maintenant reprendre mon activité de « blogueur » ?