Sur le plan équestre, bien que médiocre cavalier, je n’ai aucune critique sur le travail de dressage. La volonté d’apparaître comme des centaures, créature unique mi-homme mi-cheval (ils ne doivent jamais être vus comme des personnes sur des montures), me semble parfaitement réussie. Je dois avouer que cela doit être complexe. En effet, les ordres donnés au cheval ne le sont que par la partie inférieure du corps du cavalier (bassin et jambes), les mains devant rester libres et pour cette raison ne tenir aucun enrênement.

Mon problème avec ce spectacle, qu’au final je n’ai pas du tout aimé, ne vient donc pas de sa partie équestre. Il ne vient pas non plus du sujet traité. Il s’agit de dénoncer la « financiarisation » de notre économie, les profits boursiers, le décalage entre la réalité et le monde de l’argent. C’est un combat que je partage complètement.

Non, c’est uniquement l’écriture qui me semble poser problème. C’est pourtant dans le cadre d’une résidence que le texte a été rédigé. Pour ma part, je le trouve particulièrement médiocre. De plus, l’abus d’anglicismes, devant certainement confirmer la technicité du sujet, est insupportable et ne permet vraiment pas de faire comprendre et partager le propos.

Comme quoi, on peut être très bon cavalier et mauvais écrivain.

Spectacle que je vous conseille d’éviter, sauf si vous êtes passionné d’art équestre, ou si vous cherchez un ultime argument pour retourner votre veste et soutenir l’action de Macron !

Je dois certainement exagérer, car j’ai été particulièrement déçu !

Distribution :

Mise en scène Camille
Textes Camille & Manolo

Avec :
Les acteurs Centaures : Manolo&Toshiro, étalon lusitanien et Bertrand Bossard&Akira, étalon lusitanien,
Acteur en vidéo : Mahir Günşiray
Composition et musique live : Virgile Abela

Production : Théâtre du Centaure
Coproduction et aide à la création :

  • Pôle National des Arts du Cirque Méditerranée — CREAC Marseille
  • Le Centquatre-Paris
  • Le Parapluie — Centre international de création artistique — Aurillac
  • Le Manège de Reims scène nationale
  • Ville de Tremblay-en-France — Fête du Chapiteau bleu
  • Ministère de la Culture et de la Communication/DGCA aide à la création cirque 2015

SOUTIENS & PARTENAIRES

  • Le Parc d’équitation du Château Bleu — Tremblay-en-France
  • La Chartreuse de Villeneuve lez Avignon — Centre national des écritures du spectacle
  • Paul Smith.


Les liens :
Le site du Théâtre du Centaure.
Le site de la fête du « Chapiteau Bleu » à Tremblay-en-France.
Le site du Parc intercommunal d’équitation du Château Bleu à Tremblay-en-France.