Ce film raconte l’histoire d’un cascadeur équestre (joué par Albert Dupontel) qui devient paraplégique à la suite d’un accident lors du tournage d’un film. Pour autant, il refuse d’abandonner l’équitation ! La compagnie d’assurances qui a couvert son accident lui envoie pour experte une jeune femme (interprétée par Cécile de France) avec pour mission de solder au plus vite le dossier à l’avantage de l’assurance. Après des débuts laborieux, le courant, malgré tout, passe entre les deux protagonistes et notre experte retournera à sa passion de toujours, la musique et le piano...

Cette histoire est librement inspirée de l’histoire réelle de Bernard Sachsé, professionnel de l’équitation. Cavalier cascadeur, il se trouvait sollicité sur de nombreux spectacles et tournages. C’est sur l’un d’eux qu’en 1994, il chute et devient paraplégique. À force de détermination, grâce à sa grande connaissance des chevaux et de son propre corps, il parviendra à remonter en selle quelques mois plus tard. Il a raconté son histoire dans un livre « Sur mes quatre jambes » qui a servi de base au scénario. Il a aussi été conseiller technique et artistique sur le tournage du film. En particulier, c’est lui qui a conseillé Albert Dupontel (interprète du rôle) et lui a permis de réaliser lui même toutes les cascades ! Soyons précis, si le film s’inspire de cette histoire réelle ce n’en est en aucune façon l’histoire de Bernard Sachsé qui est racontée.

Le message du film est simple et même simpliste : ne jamais croire ceux qui vous disent « vous n’y arriverez jamais, c’est impossible ». Chacun des deux personnages : le cavalier Marc (Dupontel) et la pianiste Florence (Cécile de France) « refusent de se résigner, de déserter et dire adieu à leurs rêves. »

Alors que dire du film ? Il est clair que les deux rôles principaux sont magnifiquement interprétés par Albert Dupontel « mangé de douleurs physiques et mentales, tout en colère rentrée » et Cécile de France, « toujours aussi magnétique, lumineuse, envoyant des ondes de sincérité totale ».

Dans une interview qu’il a donnée à Fiona Ipert (Le Journal Des Femmes) le metteur en scène Denis Dercourt explique son approche du travail avec les chevaux. « Étrangement, c’était moins difficile que ce que l’on m’avait dit. J’ai travaillé avec une équipe très expérimentée, dont Bernard (Sachsé) et son épouse. Dès le scénario, le cheval était écrit comme un personnage. Je ne voulais pas me contenter de faire de la captation, comme dans ces films de chevaux avec des plans en extérieur, très beaux. J’ai considéré l’animal comme un comédien, je voulais le filmer à la manière d’un musicien : dans le travail. »

« En équilibre » n’est certainement pas le film génial de l’année, mais une belle histoire qui vous fera passer un bon moment, surtout si vous aimez les chevaux !

Les liens.
Le livre de Bernard Sachsé « Sur mes quatre jambes ».
Le film « En équilibre » sur Allociné.