Pour ce qui est de l'album, les douze titres sont tous des reprises ou des enregistrements inédits de morceaux existants. L’ensemble reste musicalement cohérent, mais sonne bien différemment des albums précédents. Ce qui en est l’origine et qui est effectivement nouveau, ce sont, dans 8 de ces titres, les interventions du fameux guitariste Tom Morello Rage Against the Machine », mais aussi « Audioslave »), avec saturation, larsen et riff que l’on n'a plus l’habitude d’entendre sauf dans le rock métal. Ce guitariste que Springsteen lui-même aurait qualifié de « nouvelle muse » avait repris sur scène avec son groupe « Rage Against the Machine » le célèbre « The Ghost of Tom Joad », l'un des titres les plus émouvants d'un des albums de Springsteen que je préfère. Cet album m'accompagne d'ailleurs presque systématiquement quand j'ai des choses importantes à écrire sur mon ordinateur. Dans ce cas, je mets mon casque sur les oreilles, et c'est cet album que j'écoute ! Cela m'aide.

Le DVD reprend le concert « Born In The U.S.A. » ou il est accompagné du « E Street Band » (dans une configuration plus traditionnelle et donc sans Tom Morello) au « Queen Elizabeth Olympic Park » à Londres le 30 juin 2013.

Pour ce qui est des concerts du « Boss », je n'en ai vu que deux.

La première fois, c’était à l’occasion de sa première venue en France dans le cadre du « The River Tour ». Cela se passait au Palais des Sports de Saint-Ouen, en fait situé sur l’île des Vannes le 18 (ou le 19, je ne sais plus ?) avril 1981. Tout compte fait, je n’ai pas souvenir d’une grande affluence dans la salle. Pour autant, il fallait bien l’admettre, sur scène, le camarade Bruce déménageait très fort. Lors de ce concert, un truc marrant est survenu. La bière aidant, je me suis un moment retrouvé aux toilettes avec comme voisin d’urinoir Michel Piccoli ! Décidément, il n’y avait que des gens bien à ce concert !

Ma seconde rencontre c'était lors du « Born In The USA Tour », en juin 1985 au parc départemental de La Courneuve.
J’étais à cette époque responsable des services techniques municipaux de cette ville et KCP était l’organisateur de cette tournée. Lorsque j’informais, de l’importance de ces deux dates et de leurs impacts sur la ville, l'adjointe au maire aux travaux, dont je dépendais minimisa les problèmes. Que pouvait-on connaître de plus important à La Courneuve que l'annuelle fête de l’Humanité ? Dès le lendemain, la queue des vendeurs ambulants souhaitant obtenir une autorisation de voirie éclaira notre édile sur l'importance qu'elle devait accorder à cet événement ! Finalement, je passai quand même un tout petit quart d’heure sur la scène ! Malheureusement, c'était la veille du concert, en plein après-midi, lors du passage de la commission communale de sécurité ! Bon en fermant les yeux j’ai pu m’y croire l’espace d’un dixième de seconde.
Par contre, le soir du concert, j’étais dans le public !

Les liens.