Le blog de René Durand

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 17 juillet 2018

Avignon OFF : « La bataille d’Eskandar » pour l’instant, c’est celui que je préfère !

En ce 14 juillet, une amie retrouvée dans les rues du festival me convainc et m’entraîne avec elle pour voir une pièce du OFF avec comme seul et unique argument que Pauline Sales, codirectrice depuis 2009 du « Préau » (Centre dramatique national de Vire), joue dedans. Bénie soit-elle, ce spectacle : « La bataille d’Eskandar » est une des très belles choses actuellement visible dans le OFF.


Lire la suite...

lundi 16 juillet 2018

Avignon IN : Thyeste, c’est beau, mais ça sert à quoi ?

Nous commencions notre parcours théâtral, ce 13 juillet, jour de notre arrivée à Avignon, par la pièce de Thomas Jolly : « Thyeste », tirée de l’œuvre de Sénèque, jouée dans la Cour d’honneur dans le cadre du festival IN. Ce que j’aime bien dans le théâtre, c’est quand le spectacle présenté donne à comprendre ou à réfléchir sur les questions d’actualité. Pour Thyeste, manifestement je n’ai pas été servi et donc je me suis un peu ennuyé. Non pas en raison de la mise en scène ou du jeu des acteurs qui n’auraient pas été à la hauteur, mais parce que le texte et son contenu n’ont pas, pour moi, beaucoup d’intérêt.

Lire la suite...

dimanche 24 juin 2018

C’est fait, je produis et autoconsomme mon électricité : la situation au bout de presque 100 jours.

C’était mon objectif, en venant m’installer dans le Lot (à Anglars), avoir un logement adapté à mon âge (et inéluctablement à mon état physique à venir), respectueux de l’environnement et présentant, autant que faire se peut, un bilan énergétique nul. Sur ce dernier point, je ne sais pas trop encore si j’ai réussi (ou si je vais réussir) et vous donne volontiers rendez-vous en mars 2019 au bout d’un an de fonctionnement, dans cette logique de compensation de ma consommation.

Lire la suite...

mercredi 13 juin 2018

À l’occasion d’un prochain débat sur l’alimentation.

L’association responsable de l’animation de notre village a décidé d’organiser un débat citoyen sur la question de l’alimentation. Vaste sujet, auquel je n’avais jamais vraiment réfléchi, même s’il est au cœur de l’actualité politique avec la loi sur l’agriculture et l’alimentation. Il fallait bien que je m’y colle. La première idée, qui tombe sous le sens, est de la décomposer en quatre éléments :

  • La production agricole proprement dite.
  • L’industrie agroalimentaire.
  • La distribution de ce qui est fabriqué (essentiellement le fait des grandes surfaces).
  • Enfin la consommation des Français.

Lire la suite...

mardi 22 mai 2018

Qui s’en serait douté ? (Ou comment donner de mes nouvelles ?)

Victime d’un accident de la route, sans gravité pour les passagers (mais qui explique toutefois mon long silence), j’ai reçu du Ministère de l’Intérieur (Délégation à la sécurité routière) une lettre recommandée avec accusé de réception dont je vous prie de trouver ci-dessous un extrait...

Lire la suite...

samedi 17 mars 2018

Féminisme : Ce n’est pas gagné les filles !

L’association « Culture, patrimoine, loisirs d’Anglars » (dite « Al Cloquier ») organisait, le samedi soir 3 mars, un débat citoyen au café du village sur le thème : « Féminisme et ruralité... ». L’idée était généreuse : retrouver le principe des soirées de discussions autour de questions de société, favoriser le débat-citoyen entre personnes qui pensent que l’échange permet l’émancipation, etc.


Lire la suite...

mardi 27 février 2018

Projet de loi asile et immigration : ci-gît l’humanité selon Macron !

Que mes amis de la « Cimade » de Figeac ou de « Jamais sans toit 46 » me pardonnent, mais j’ai décidé de faire mien, comme titre du présent article, le mot d’ordre d’un calicot porté lors de la manifestation de ce 20 février à Figeac. Ce jour-là, nous avions fait, entre autres, une pause devant la permanence de la députée Huguette Tiégna. Il semblait bien, en effet, que ses relations politiques soient « en marche » pour plus « d’inhumanité ». Aujourd’hui, nous sommes à l’opposé des propos du prétendant Macron tenus dans une tribune publiée dans Le Monde du 2 janvier 2017. Il s’enflammait quant aux valeurs qu’il partageait avec Madame Merkel et la société allemande qui, disait-il, « ont sauvé notre dignité collective en accueillant des réfugiés en détresse, en les logeant, en les formant ». Une fois de plus les promesses du candidat ont été oubliées par le président !


Lire la suite...

lundi 12 février 2018

Besnier : quand un oligarque boit du petit lait !


Comme les lecteurs attentifs de ce blog ont pu le noter, j’ai décidé de faire une série de portraits de ces oligarques qui nous gouvernent. Après Bill Gates (Microsoft), Mulliez (Auchan), Frérot (Veolia), Dassault et enfin Tapie, je vous propose de nous intéresser à un de ces « premiers de cordée » actuellement sur le devant de la scène. Je vais vous présenter Emmanuel Besnier, le milliardaire qui se cache derrière Lactalis. Un autre de ces capitaines d’industrie, sans foi ni loi, sans morale, qui ne respecte rien, mais que notre président aime et choie. Plus j’y pense, plus je trouve malsaine ma fixation névrotique sur ce type d’individu et mon envie de les stigmatiser.

Lire la suite...

jeudi 25 janvier 2018

Nanard, un autre exemplaire des « premiers de cordée »...

Il s’appelle Bernard Tapie, affublé souvent du sobriquet de « Nanard ». Il est atteint d’un cancer de l’estomac, pour lequel il vient d’être opéré ce 10 janvier à l’hôpital Saint-Louis de Paris. C’était une « intervention chirurgicale lourde ». Il avait avoué à Laurent Delahousse lors d’une interview « en marchand », que d’après son médecin, ses ennuis de santé étaient liés au fait qu’il « se faisait du mauvais sang », qu’il « se faisait de la bile ». Mais ce premier de cordée, ce gagneur, cet homme « d’affaires » avait-il raison d’être inquiet, au point de s’en rendre malade ? Allait-il cesser de passer entre les gouttes ? Retour sur ce « guide » et ses aventures.

Lire la suite...

dimanche 7 janvier 2018

2018, une année d’espoir et de combat !

Après les « pseudo-surprises » des présidentielles et des législatives de 2017, les Français sont aujourd’hui plus que jamais convaincus que c’est bien la même politique au service du même système néo-libéral qui est toujours en place  ! Avec sa logique : plus de bienveillance pour nos riches « premiers de cordée » et son corollaire : plus de suspicion pour ces « fainéants » qui profitent des libéralités et fraudent à Pôle Emploi.

Lire la suite...

- page 2 de 29 -