Le blog de René Durand

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 26 mai 2017

Homophobie : en finir un jour !

L’actualité récente a mis en lumière les pratiques homophobes en France et dans le monde. Je ne reviendrai pas sur l’attitude du gouvernement tchétchène où la police emprisonne, en dehors de tout cadre légal, des homosexuels. Une centaine seraient détenus et torturés depuis février, et trois auraient été tués. Plus largement on estime qu’en 2016, encore 73 pays condamnent l’homosexualité et que 13 États (ou partie d’État) prévoient la peine de mort. En France c’est l’affaire Hanouna et ses propos scandaleux qui tiennent le devant de la scène. Ainsi donc nous n’en avons pas fini avec ces pratiques d’un autre âge. Cela vise une population non négligeable puisque selon un sondage conduit en France par l’IFOP (2014) 7 % des hommes et 1 % des femmes interrogés se définissent comme homosexuels.

Lire la suite...

samedi 13 mai 2017

Emmanuel Macron, un président bien mal élu !

C’est plié et a priori — sauf événements catastrophiques pour lui — la suite aura donc lieu dans cinq ans, en 2022 ! À l’issue de cette campagne de « ouf », au cours de laquelle tout s’est cassé la figure, Emmanuel Macron a finalement été élu dans un climat où la crainte d’une victoire du FN a tenu compte de programme politique. Avec un résultat à 66,1 %, une abstention record, un vote blanc important, ce nouveau président du système néolibéral va pouvoir faire les mêmes politiques que ses prédécesseurs. La Bourse est contente (cela dit, elle n’a jamais vraiment été inquiète), l’Europe est satisfaite, tout peut continuer comme avant. Théoriquement il faudrait — mais rassurez-vous il ne le fera pas — que ce nouveau président prenne en compte le résultat de ce scrutin.


Lire la suite...

dimanche 30 avril 2017

Dois-je être coupable de faire barrage au Fhaine, sans pour autant voter — comme en 2002 — à droite ?

Je me sens contraint. Les discours sont comminatoires et la pression forte. Il me faut — par avance — m’expliquer (me justifier ?), de ce que sera mon choix le 7 mai prochain. Aux élections présidentielles de 2002, nous étions dans une situation analogue (pas vraiment identique) au second tour : le candidat du parti fasciste se retrouvait face à celui de la droite libérale. Comme un bon petit soldat, convaincu de la justesse du concept de « front républicain », je participais ainsi à l’élection de Jacques Chirac qui l’emporta avec 82,21 % des suffrages ! Il n’a d’ailleurs tenu aucun compte de cette situation extraordinaire et de ce scrutin digne d’un régime soviétique. Je m’étais juré de ne plus recommencer !


Lire la suite...

lundi 10 avril 2017

C’est un peu court, votre histoire du jazz, on pouvait dire bien d’autres choses en somme...

L’association de mon (nouveau) village (« Al Cloquier ») a une dimension fortement socioculturelle et c’est très bien comme cela. Tous les ans, elle fait intervenir un conférencier sur un thème donné. Celui choisi cette année, rompu à l’exercice, spécialiste de la musique « savante », a bien voulu s’essayer sur l’histoire jazz, domaine que, manifestement, il connaissait moins bien. À la fin de sa présentation, pour autant complète et documentée, j’étais fort en colère. Je vais tenter, dans le présent article, de vous expliquer pourquoi.


Lire la suite...

mercredi 15 mars 2017

Non, monsieur Antoine Frérot, on ne se taira pas !

Connaissez-vous la notion de « poursuite stratégique contre la mobilisation publique » ou « poursuite-bâillon » ? C’est ce qu’Antoine Frérot, président directeur général de Veolia, a mis en œuvre contre deux associations, la Coordination eau Île-de-France et France Libertés (Fondation Danielle Mitterrand). La pratique est coutumière chez les grands de ce monde pour réduire au silence ces « sans-grade ». Ceux-là osent affirmer que ce fleuron des entreprises françaises qu’est Veolia ne respecte pas la loi ! Quelle horreur ! Qu’ils se taisent... Ce n’est pas parce qu’ils défendent le droit à l’eau des plus démunis, en luttant contre les coupures d’eau illégales, qu’ils doivent se croire à l’abri des poursuites pour diffamation ! Non, mais alors.

Lire la suite...

vendredi 10 mars 2017

Dis, c’est quoi ce travail ?

L’association « Tant bourg battant », nom derrière lequel se cache le foyer rural de la commune de « Le Bourg », avait organisé en ce premier week-end de mars un séminaire de trois jours (vendredi, samedi et dimanche) intitulé « Le travail n’est pas une marchandise : travail, rémunération, chômage et retraite en économie à valeurs humaines. » Au lendemain des luttes contre la loi El Khomri, je ne pouvais ignorer cette opportunité. Par contre, je n’ai pas pu, pour des raisons personnelles, assister à l’intégralité de ce séminaire proposé par Michel Laloux : deux jours sur trois seulement. Ainsi donc, ce qui suit ne saurait en aucun cas résumer le discours de l’intervenant.

Lire la suite...

lundi 27 février 2017

La droite sénatoriale, avec la complicité d’une certaine « gauche », tue le droit d’accès à l’eau potable et à l’assainissement !

Dans un précédent article écrit il y a de cela 1 an (le 13 février 2016) je me posais la question : « Pourront-ils s’opposer encore longtemps au droit humain à l’eau et à l’assainissement ? ». Ce 22 février, nous connaissons la réponse : la droite sénatoriale, avec la complicité d’une certaine « gauche » et la passivité du gouvernement, a mis brutalement fin à l’espoir de voir adopter la proposition de loi sur l’instauration d’un droit d’accès de tout homme à l’eau et à l’assainissement.


Lire la suite...

dimanche 5 février 2017

Macron, le candidat du néolibéralisme, et l’aéroport de Toulouse-Blagnac.

Emmanuel Macron fonde son mouvement politique « En marche ! » en avril 2016, démissionne de son poste de ministre en août et annonce sa candidature à l’élection présidentielle de 2017 en novembre. Malgré les appels du PS, il refuse de participer à la primaire du PS et dit ne pas vouloir « s’enfermer dans des querelles de clans ». Il se prétend libre, n’être ni de droite ni de gauche, mais en rupture avec le système. Je vais essayer de montrer, en illustrant mon propos avec l’affaire de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, qu’il n’en est rien : Ce Macron est bien un pion de l’oligarchie qui nous gouverne.


Lire la suite...

dimanche 1 janvier 2017

Permettez-moi, en ce début d’année, de vous souhaiter mes meilleurs vœux pour 2017.

Cette année nouvelle sera certainement celle de tous les dangers. Avec, en embuscade lors du scrutin de mai, l’élection d’une Marine Le Pen, d’un François Fillon, d’un Manuel Valls ou autres sociaux-libéraux à la tête de notre pays. Avec les conséquences, à craindre, pour les législatives qui suivent. Il est urgent de mettre fin au règne de cette oligarchie. Elle nous mène tout droit dans le mur, que ce soit sur le plan social ou écologique. Il est indispensable que l’on redonne la parole au peuple…

De notre côté, après la grande « transhumance » de 2016, nous devons prendre nos marques dans ce magnifique territoire. Heureusement, notre belle demeure va nous rendre la tâche plus facile !

Carte de Voeux 2017

En tout cas bonheur et santé à tous.

lundi 19 décembre 2016

L’arrivée d’un nouveau médecin à Lacapelle-Marival entraînera-t-elle la mort d’un collectif citoyen ?

Comme je l’avais déjà expliqué dans un article intitulé « De l’absence de médecin dans la commune de Lacapelle-Marival (Lot) », le médecin de la commune était parti à la retraite. Comme aucun candidat au remplacement n’était en vue, un « collectif citoyen » s’était constitué. Cette difficulté de trouver des praticiens, qui concerne malheureusement l’essentiel du territoire national, est le résultat d’une politique de santé conduite depuis 1972 : le « Numérus Clausus ». Mais tout semble bien se terminer, puisque ce vendredi 2 décembre 2016, le Maire de la commune présentait à la population le docteur Martin-Miranda qui nous vient d’Espagne !

Presentation du nouveau médecin en mairie de Lacapelle-Marival

Lire la suite...

- page 2 de 26 -