Mot-clé - tendresse

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 23 avril 2019

Billet foutraque : Notre-Dame et les « Invisibles »

Je me le promettais depuis plusieurs semaines. Il fallait bien que j’y revienne un jour, on ne peut abandonner un « blog » ! Me revoilà donc, après une interruption de presque 3 mois. Pour ce retour (avec dignité ?), permettez-moi ce « billet foutraque » qui a pour vocation de vous montrer que je suis toujours là, de plus en plus « radicalisé ». Allez, on va se pencher sur le cas de l’incendie de cet édifice cultuel qui défraya récemment la chronique.


Lire la suite...

lundi 4 février 2019

Je voudrais vous parler d’un homme...

D’un homme formidable qui, à la fois, était capable de faire des additions de colonnes de chiffres à la vitesse du déplacement de son crayon, des opérations hallucinantes en calcul mental, mais qui, au final, n’aura pas été foutu de compter jusqu’à 99, voire 100, et même plus si affinité !

Joseph Durand, mon père, né le 29 février 1920, aura donc attendu 98 ans et 11 mois pour nous quitter.

Lire la suite...

lundi 16 juillet 2018

Avignon IN : Thyeste, c’est beau, mais ça sert à quoi ?

Nous commencions notre parcours théâtral, ce 13 juillet, jour de notre arrivée à Avignon, par la pièce de Thomas Jolly : « Thyeste », tirée de l’œuvre de Sénèque, jouée dans la Cour d’honneur dans le cadre du festival IN. Ce que j’aime bien dans le théâtre, c’est quand le spectacle présenté donne à comprendre ou à réfléchir sur les questions d’actualité. Pour Thyeste, manifestement je n’ai pas été servi et donc je me suis un peu ennuyé. Non pas en raison de la mise en scène ou du jeu des acteurs qui n’auraient pas été à la hauteur, mais parce que le texte et son contenu n’ont pas, pour moi, beaucoup d’intérêt.

Lire la suite...

mardi 27 février 2018

Projet de loi asile et immigration : ci-gît l’humanité selon Macron !

Que mes amis de la « Cimade » de Figeac ou de « Jamais sans toit 46 » me pardonnent, mais j’ai décidé de faire mien, comme titre du présent article, le mot d’ordre d’un calicot porté lors de la manifestation de ce 20 février à Figeac. Ce jour-là, nous avions fait, entre autres, une pause devant la permanence de la députée Huguette Tiégna. Il semblait bien, en effet, que ses relations politiques soient « en marche » pour plus « d’inhumanité ». Aujourd’hui, nous sommes à l’opposé des propos du prétendant Macron tenus dans une tribune publiée dans Le Monde du 2 janvier 2017. Il s’enflammait quant aux valeurs qu’il partageait avec Madame Merkel et la société allemande qui, disait-il, « ont sauvé notre dignité collective en accueillant des réfugiés en détresse, en les logeant, en les formant ». Une fois de plus les promesses du candidat ont été oubliées par le président !


Lire la suite...

vendredi 8 décembre 2017

« Frères migrants » ou dire l’« innommée catastrophe » avec Patrick Chamoiseau.

Dans le cadre du « Festival des Solidarités » 2017, avec quelques militants de l’association « Jamais sans toit 46 » et le soutien du centre social et culturel REISSA d’Assier qui nous prêtait le « Caf’Causse », il était organisé ce vendredi 1er décembre 2017 une lecture d’extraits de « Frères migrants » de Patrick Chamoiseau. Cet essai, publié au Seuil, n’est pas autre chose que l’interpellation d’un écrivain, d’un humain, devant l’horreur, « l’innommée catastrophe » qui se déroule à nos frontières.


Lire la suite...

samedi 2 septembre 2017

Dur, dur d’être « Une femme fantastique »...

Marina Vidal (Daniela Vega) jeune femme « flamboyante », manifestement chanteuse dans un cabaret, aime Orlando Onetto (Francisco Reyes) patron d’une entreprise de textile qui pourrait être son père. Rien de bien original comme début de séance. Mais tout se complique rapidement pour au final nous tracer le parcours douloureux d’une « Una mujer fantástica ». On sait bien comme c’est difficile d’être femme dans ce monde de machos, mais on est loin de se douter comment cela l’est encore plus quand on est trans : les cons sont aussi homophobes.


Lire la suite...

samedi 15 juillet 2017

Avignon IN : Dans les ruines d’Athènes.

Sorties ensemble du « Conservatoire national supérieur d’art dramatique » Julie Bertin et Jade Herbulot fondent en 2013 la compagnie « Birgit Ensemble ». Dans Avignon IN elles donnaient deux spectacles dans le même lieu (le gymnase Paul Giéra). Le premier à 17 h : « Memories Of Sarajevo », le second à 20 h 30 : « Dans les ruines d’Athènes ». C’est ce dernier que nous sommes allés voir ce 14 juillet.

Lire la suite...

jeudi 4 février 2016

Martine n'aime pas les pauvres !

Pas de chance. Ce samedi 30 janvier nous fêtions les Martines. Nous nous sommes retrouvés nombreux ce jour là pour les fêter et surtout soutenir le comité Villepinte du Secours populaire Français. Cette association caritative fait l'objet d'une expulsion par une Martine du local qu'elle occupe au 3 rue Manet à Villepinte. Martine (Valleton de son nom) est maire LR de Villepinte et veut jeter les pauvres de ce bâtiment communal. Martine ne doit peut-être pas aimer les pauvres.


Lire la suite...

mardi 24 novembre 2015

La droite en a rêvé, le PS l’a écrite et les députés du Front de Gauche l’ont votée !

Le soir du 13 novembre, d'ignobles assassins, à l'idéologie fascisante, ont tué 129 personnes à Paris et à Saint-Denis. Ces crimes sont horribles, effroyables. Ils s’inscrivent dans une lignée d’actes sanglants et criminels (Charlie Hebdo et l’hypercasher, musée du Bardo, Beyrouth, Bagdad, Bamako, etc.), perpétrés par des individus téléguidés, organisés par Daesh autour d’une idéologie fasciste, sectaire, porteuse de haine et de guerre. Comme l’immense majorité de mes compatriotes, je ne peux que condamner ces actes. En tous cas, l'objectif de ces criminels était clair : terroriser les gens. Au vu des réactions de nos politiques, il semble bien qu’ils soient arrivés à leur fin !

etat-d-urgence-post-attentats-13-novembre_20151123.jpg

Lire la suite...

samedi 25 juillet 2015

« Laudato si’ » : Très bien le Pape !

Intitulée « Laudato si’ », l’encyclique du pape François sur « la sauvegarde de la maison commune » a été publiée le jeudi 18 juin 2015. Il faut bien vous avouer que je ne pensais pas une seule seconde écrire un jour un texte sur un document en provenance du Saint-Siège ou d'une quelconque église. Il faut bien admettre que je suis un « antithéiste primaire », ceci expliquant certainement cela ! En tout cas, là il faut admettre que l’encyclique de ce pape François m'a bluffé ! Au total 192 pages de texte que l’on trouve facilement sur le WEB (lien ci-dessous).

Pape François

Lire la suite...

vendredi 17 juillet 2015

Avignon OFF : The Great Disaster.

C’est ce 14 juillet que j’ai vu (à la Manufacture dans le cadre d’Avignon OFF), dans une mise en scène de Anne-Laure Liégeois « The Great Disaster ». Ce spectacle est tiré d’un texte que Patrick Kermann a écrit en 1992, cinq ans avant la sortie du film de James Cameron. Cette pièce de 55 minutes nous raconte l’histoire de Giovanni Pastore, mort dans le naufrage du Titanic.

Image du Titanic

Lire la suite...

mercredi 24 juin 2015

Fred Vargas : Nous y voilà, nous y sommes.

J’avais envie, depuis longtemps, de vous faire connaître ce magnifique texte de Fred Vargas, qui date maintenant de plusieurs années (21 janvier 2009). Pour ceux qui l’ignoreraient encore, Fred Vargas, de son vrai nom Frédérique Audoin-Rouzeau, est une écrivaine plus connue pour ses romans policiers (commissaire Adamsberg). Mais laissons-la parler !

L'écrivaine Fred Vargas

Lire la suite...

lundi 4 mai 2015

En équilibre et en musique.

Il faut bien admettre que chaque fois que sort un film parlant des chevaux et de l’équitation, je me précipite. Hier soir, je suis allé voir le film « En équilibre » de Denis Dercourt au cinéma. Je n’avais pu, étant en vacances dans le Lot à ce moment-là, assister à la séance spéciale organisée par le cinéma Tati de Tremblay-en-France, avec un débat avec le metteur en scène à l’issue de la projection.

Lire la suite...

dimanche 22 février 2015

Souvenir : Aguigui Mouna.

C’est jeune étudiant à Paris que j’ai le plus souvent rencontré Aguigui Mouna devant l’un de ces restaurants universitaires que je fréquentais (Mazet ou Mabillon ?). Qui, à part moi, se souvient d’Aguigui Mouna ? Il faut admettre que le personnage était un sacré bonhomme ! Je « montais » à Paris, frais émoulu de ma « prépa », et nous étions au début des années soixante-dix. C'était les premières années de ma vie de parisien à l’École supérieure des géomètres et topographes (ESGT) alors hébergée au CNAM.

André Dupont dit Aguigui Mouna

Lire la suite...

samedi 3 janvier 2015

Meilleurs vœux pour l’année 2015.

Permettez-moi, en ce début d’année, de vous souhaiter mes meilleurs vœux pour l’année 2015.

Cette année sera certainement celle de nos luttes contre le réchauffement climatique, dans le cadre de la préparation citoyenne de la COP 21 qui se tiendra au Bourget en décembre 2015.
Mais d’autres actions (sur la question de l’eau, bien commun par exemple) sont à l’ordre du jour et c’est tant mieux !
Un peu d’espoir en ce début d’année avec les succès que semble remporter Syriza en Grèce...

En tout cas bonheur et santé à tous.


lundi 17 novembre 2014

François Truffaut à la Cinémathèque Française de Frank Gehry

Ce lundi 10 novembre 2014, je suis allé voir l’exposition François Truffaut qui se tient à la Cinémathèque française (51, rue de Bercy, Paris 12ème jusqu’au 25 janvier 2015). J’ai sauté sur cette proposition pour deux raisons : d’une part l’exposition elle-même, ayant vu la plupart des films de Truffaut, je trouvais intéressant d’en savoir plus sur le cinéaste et d’autre part, la découverte du second des quatre ouvrages d’art parisiens de l’architecte Frank Gehry. Le dernier, ouvert dernièrement, abrite la « Fondation Louis Vuitton pour la création » et a fait les honneurs de la presse. Compte rendu de visite...

francois-truffaut-a-la-cinematheque_20141117.jpg

Lire la suite...

samedi 8 novembre 2014

La facture contre l’humain devant le juge au TGI d’Amiens.

J’ai assisté, ce mercredi 5 novembre, comme représentant de la Coordination Eau Île-de-France (et aux côtés des représentants de la Fondation France Liberté), au procès intenté par le jeune Arnaud X. 29 ans dans son action en justice contre la société SAUR qui lui a coupé l’eau il y a un an et demi. Habitant la Somme, c’est le tribunal de grande instance d’Amiens qui était compétent. Ce jeune homme était à juste titre victime d’un « non-respect de la loi », puisque depuis avril 2013, celle-ci interdisait au distributeur de couper l’alimentation en eau potable de ses clients pour défaut de paiement.

Le tribunal d'Amiens...

Lire la suite...

mardi 7 octobre 2014

Les Nègres : la version colorisée de Bob Wilson

Ce vendredi 3 octobre dernier, je suis allé voir la première de la pièce de Jean-Genet « Les Nègres », que le metteur en scène Bob Wilson montait en France (et en français) avec des acteurs noirs. Soirée très « bling-bling » s'il en fût, avec spectateurs prestigieux. Outre votre serviteur (toujours commencer par l'essentiel) j'ai croisé un ancien ministre de la culture, très, très vieux, quelques acteurs, des journalistes et autres personnalités du monde du théâtre. Nous étions en famille à l'Odéon Théâtre de l'Europe, coco !

Les Nègres au théâtre de l'Odéon le 3 octobre 2014

Lire la suite...

samedi 27 septembre 2014

« Tempus Fugit » pour les trente ans du Cirque Plume

Jeudi soir 25 septembre, je suis allé voir la deuxième représentation (la première était la veille, mais vous avez le temps tout se terminera le 28 décembre) du dernier spectacle « Tempus Fugit », que le Cirque Plume présente à l’espace cirque de la Villette. Cela fait plusieurs années que nous suivons les créations de cette compagnie mythique qui a maintenant 30 années d’existence !

Le chapiteau du Cirque Plume au parc de la Villette.

Lire la suite...

samedi 6 septembre 2014

« Funérailles d'un brave »

La semaine dernière, je me suis retrouvé pour une semaine de vacances avec mon père, dans son village natal : Le Pin (commune de l'Isère, riveraine du lac de Paladru), berceau de la famille. Il y possède une maison propriété familiale depuis des générations. C'est ici que se déroulait le mariage de mon neveu et donc petit-fils de mon père. Cela explique la venue de voisins et amis de sa génération, bien qu'avec ses 94 ans il reste leur aîné. Retrouvailles, évocations du passé, échanges de nouvelles, sont donc aussi au menu de cet apéritif d'honneur.

Le jeune René Durand photographié en 1940 alors agé de 15 ans...

Lire la suite...

- page 1 de 3