La porte du paradis.

J’ai assisté, ce samedi 9 novembre 2013, à la projection de la version restaurée et remastérisée (3 heures 36) du film « La Porte du paradis » (Heaven's Gate) de Michael Cimino au cinéma Jacques Tati de Tremblay-en-France.

La porte du Paradis, image du film...

Avant toute chose, il faut bien dire que ce film sorti le 19 novembre 1980 a été un des plus importants échecs commerciaux du monde du cinéma. Il provoqua entre autres la fin d’United Artists. Le budget de départ semble explosé par Cimino et la dépense finale se situe autour de 44 millions de dollars. Le film est, à sa sortie, éreinté par la critique cinématographique américaine et ne restera sur les affiches qu’une semaine. Lors de sa sortie en France, la critique est partagée, mais le mal est fait. Le film ne rapporte que 3,5 millions ! Ce film a pour conséquence que Michael Cimino passe très rapidement du statut de jeune prodige à celui de cinéaste maudit. Il ne retrouvera jamais une telle liberté artistique et financière et devra attendre plusieurs longues années avant retrouver la confiance des producteurs.

Il existera plusieurs versions de ce film. Le premier montage, présenté à « United Artists », faisait 5 heures 25. À sa sortie il dure 219 minutes (3 heures 39). Au bout d’une semaine d’exploitation, à la demande du studio, Cimino remonte lui-même son film dans une version plus courte de 2 heures 29. Lors de la « Mostra de Venise 2012 », Cimino présente la version de 3 heures 36 restaurée et remastérisée que j'ai vue ce 9 novembre et qui devient donc la version officielle.

En fait, ce film politique met à nu un aspect trop souvent caché de la politique américaine. Après le génocide des Amérindiens, l’esclavage des noirs, il est question ici de la capacité d’insertion des immigrés, en particulier européens de l’est (russes, polonais, etc.) dans le profond Ouest américain. Le beau mythe du « melting-pot » américain en prend un coup sur la tête. Il faut peut être voir dans cette approche LA raison des critiques assassines lors de sa sortie !

Ce film raconte dans trois périodes, de 1870 à 1903, la vie de James Averill (réarrangée car la réalité est différente) notamment sa participation à la « guerre » du comté de Johnson qui, en 1890, dressa les nouveaux pauvres immigrants (bien souvent catholiques et « basanés » !) arrivés au Wyoming contre les riches propriétaires de bétail (blancs et protestants) qui élevaient d’immenses troupeaux sur les terres publiques de l’État.

  • Le prologue nous montre la cérémonie de fin d’études à Harvard de James Averill (interprété par Kris Kristofferson) promis à un bel avenir.
  • Le corps du film se passe 20 ans plus tard (1890) dans le comté de Johnson, dont James Averill est le shérif. Le comté est confronté à l’arrivée de ces pauvres immigrés qui ont acheté des lopins de terre, sans qu’ils soient encore (pour des raisons de blocage administratif) en possession des titres de propriété. Ces parcelles sont autant de surfaces autrefois publiques sur lesquelles les vaches des riches propriétaires ne pourront plus pâturer. Les éleveurs accusent ces étrangers d’être des voleurs de bétail et des anarchistes. Ils dressent une « liste noire » de 150 noms et recrutent une milice de mercenaires pour les éliminer. James Averill après avoir démissionné de son poste de shérif, se range du côté des pauvres immigrés. Parmi les protagonistes on retrouve Ella Watson, la jolie tenancière du bordel local (interprétée par Isabelle Huppert).
  • L’épilogue se passe en 1903 et nous permet de retrouver James Averill (seul survivant de la bataille finale), élégant, mais vieilli, sur son yacht, au large de Newport.


Il faut bien dire que je ne me suis pas ennuyé une seconde au cours des 3 heures 36 que dure le film. Je ne m’appesantirai pas sur ses qualités esthétiques qui me semblent parfaites, mais j’évoquerai son aspect politique. Comment, pendant toute la projection, ne pas penser à la situation actuelle des nouveaux arrivants dans notre pays et de l’accueil que nous leur faisons. Toutes proportions gardées bien entendu. Nous ne sommes pas en 1880, mais en 2013, nous ne sommes pas dans le Wyoming, mais en France, ils ne viennent pas d’Europe de l’est, mais d’Afrique ou d’Asie ou encore d’ailleurs.

J’imagine assez bien ce que pourrait être la réaction des habitants de la Villa Montmorency à Paris, si un car de travailleurs immigrés débarquait dans leur ghetto de riches ! La violence, la brutalité que ces gens-là pourraient mettre en œuvre pour réagir (ou mettre fin) à cette « invasion » serait, je pense, tout aussi importante (même si elle prenait d’autres formes que le recrutement de mercenaires évidemment) que ce fut le cas pour les riches fermiers du Wyoming.

En tout cas si le film de Michael Cimino « La porte du Paradis » passe dans une salle à côté de chez vous, courez-y !

Les liens :

Commentaires

1. Le samedi 20 juin 2020, 07:28 par which g

This is the perfect web site for everyone who wants to understand
this topic. You realize a whole lot its almost hard to argue with you (not that I personally
would want to…HaHa). You definitely put a fresh spin on a topic that's been discussed for ages.
Wonderful stuff, just excellent!

2. Le samedi 20 juin 2020, 08:52 par to g

Just want to say your article is as surprising. The clarity in your post is just spectacular and i could assume you're an expert on this subject.
Well with your permission allow me to grab your RSS feed to keep updated
with forthcoming post. Thanks a million and please continue the gratifying
work.

3. Le dimanche 21 juin 2020, 00:25 par want g

Thanks in support of sharing such a pleasant thinking,
paragraph is fastidious, thats why i have read it fully

4. Le dimanche 21 juin 2020, 11:19 par it g

What's up to every one, the contents present at this web site are truly remarkable for people experience,
well, keep up the nice work fellows.

5. Le lundi 22 juin 2020, 05:10 par rsacwgxy g

Hey are using Wordpress for your blog platform?
I'm new to the blog world but I'm trying to get started and set up my own. Do you require any html coding knowledge to make your own blog?

Any help would be greatly appreciated!

6. Le mercredi 24 juin 2020, 03:49 par http://j.mp/3drY6lE

Cbd oil that works 2020
Appreciation to my father who informed me on the topic of
this web site, this web site is really remarkable.
best rated cbd oil http://j.mp/3drY6lE cbd oil that works 2020
http://j.mp/3drY6lE

7. Le vendredi 26 juin 2020, 09:11 par forum.serioussam.su

Hi, I do think this is an excellent blog. I stumbledupon it ;) I'm going to come back yet again since i have
book-marked it. Money and freedom is the best way to change, may you be
rich and continue to help other people.

8. Le samedi 27 juin 2020, 04:57 par tinyurl.com

There is definately a great deal to learn about this issue.

I really like all of the points you have made.

9. Le samedi 27 juin 2020, 06:29 par web.jmjh.tn.edu.tw

It is the best time to make some plans for the longer term and it's time to
be happy. I have learn this publish and if I may I wish to recommend you few
attention-grabbing issues or tips. Maybe you could write
subsequent articles regarding this article.
I want to learn even more issues approximately it!

10. Le samedi 27 juin 2020, 23:37 par cbd oil that works 2020

Wonderful site. Lots of useful information here. I'm sending it to some friends ans also
sharing in delicious. And naturally, thanks on your sweat!

11. Le dimanche 28 juin 2020, 03:57 par cbd oil that works 2020

Nice blog here! Also your web site loads up
fast! What web host are you using? Can I get your affiliate link to
your host? I wish my website loaded up as quickly as yours lol

12. Le lundi 29 juin 2020, 10:39 par cbd oil that works 2020

Hi to every one, since I am truly eager of reading this blog's post to
be updated on a regular basis. It carries pleasant stuff.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://blog.durandandco.org/index.php?trackback/519

Fil des commentaires de ce billet