Quand un Fragonard peut en cacher un autre !

Si j'en crois Wikipédia Fragonard est un nom de famille notamment porté par Jean-Honoré Fragonard (1732-1806), peintre français et Honoré Fragonard (1732-1799), cousin du précédent, anatomiste français.

Célèbre écorché de Fragonard, pièce maîtresse du musée de l'école vétérinaire

En l'honneur de ces deux-là, le nom de Fragonard a été donné d'une part en 1926 à une parfumerie de Grasse, en hommage au peintre (Jean Honoré Fragonard) et d'autre part au musée implanté au sein de l'école vétérinaire de Maisons-Alfort en hommage à l'anatomiste (Honoré Fragonard).

Passionné de chevaux, c'est le second que j'ai visité avec quelques amis jeudi dernier. Si le musée s'intéresse à d'autres animaux que les équidés, ces derniers occupent une place importante dans les objets présentés.

Lors de cette visite, j'ai pu comprendre les techniques utilisées pour maintenir en bon état de fonctionnement (*) les chevaux. Il faut admettre que ces derniers occupaient une place prépondérante dans la vie économique et sociale du pays : agriculture, extraction des minerais, transport des marchandises et des hommes, guerre, etc.) C'est par exemple en raison de la pénurie de chevaux (la France est obligée d'en importer !) que Louis XIV demande à Colbert d'organiser les Haras Nationaux qui sont créés le 17 octobre 1665. Pour ce qui est des écoles vétérinaires, les deux premières (Lyon et Maisons-Alfort) sont créées en 1761 et 1764 sous Louis XV.

Coupe en plâtre du pied d'un cheval (Musée de l'école vétérinaire)

Il est vrai qu'aujourd'hui on a du mal, notre seule connexion au monde du cheval se faisant à partir du cheval d'équitation et de loisir, à mesurer le poids que cet animal avait dans la vie quotidienne des Français avant la Seconde Guerre mondiale. Aujourd'hui on estime à seulement 1 million, le nombre de chevaux présents sur le territoire national.

(*) Permettez-moi d'utiliser l'expression « bon état de fonctionnement » plutôt de « bonne santé ». Il me semble par exemple qu'un certain nombre des ferrures présentées participaient plus de la « réparation » du membre devant permettre à l'animal de continuer à travailler, qu'à sa réelle guérison.

Liens :
Jean-Honoré Fragonard (peintre) sur Wikipédia.
Honoré Fragonard (anatomiste) sur Wikipédia.
– L'école nationale vétérinaire de Maisons-Alfort (ENVA) sur Wikipédia.
– Le site du musée de l'école vétérinaire de Maisons-Alfort.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://blog.durandandco.org/index.php?trackback/681

Fil des commentaires de ce billet