Je vous parle de René Durand ?

Je m’appelle René Durand et suis né en 1947 dans le département de l’Isère. Parfois, pour rouler les mécaniques, je raconte que je suis un descendant d’un de ces chevaliers paysans de l’An 1000 du lac de Paladru, mais je pense que ce n’est pas la vérité !

20141115 rene-durand-manif.jpg, fév. 2020
SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

Après des études chaotiques, au final j’obtiens un diplôme d’ingénieur de l’École supérieure des géomètres et topographes.

Après une expérience détestable de quelques mois dans un cabinet de géomètre privé, j’ai fait toute ma carrière comme ingénieur puis directeur dans des collectivités territoriales essentiellement dans la banlieue nord de Paris : Sarcelles (95), Saint-Leu-la-Forêt (95), La Courneuve (93), Villejuif (94), Tremblay-en-France (93) pendant 12 ans et enfin Villepinte (93).

Depuis le 1er mars 2012, à presque 65 ans, j’ai rejoint la cohorte des retraités… Début avril 2016, je quittais la Seine-Saint-Denis pour m’installer avec mon épouse dans un magnifique logement situé dans le Lot à Anglars (46120).

Le corps enseignant en était certain. Aucun doute, j’étais un « matheux », je serai scientifique. D’ailleurs je n’aimais pas le français et faisais beaucoup de fautes d’orthographe ! Je suis donc devenu ingénieur. Dans la réalité je n’ai jamais fait de calcul et j’ai passé ma vie professionnelle à écrire des notes, des rapports, des courriers, et des discours.

Très rapidement (dès 68 !), je me suis tourné vers la gauche de la « gauche ». Tout d’abord le Parti communiste français que j’ai quitté en 1991. Plus je vieillissais, plus je virais « rouge et vert » et au final rejoignais le mouvement : « Ensemble ! ».

En 2015, je participe à la « Coalition Climat 21 » qui travaille à la préparation d’un mouvement citoyen autour de la COP 21. Cette COP sera, comme les suivantes, un machin que les États et les multinationales piétinent. Je pense, comme beaucoup d’autres, que cette idéologie néolibérale, ce « système » nous amène « droit dans le mur ».

Engagement militant.

Engagement associatif.

      
Loisirs.

  •     Participe au collectif d’écrit « La Belle Escampette » à Figeac.
  •     Micro-informatique (internet, télécommunications, logiciels libres, etc.).
  •     Chevaux, équitation.
  •     La vie politique.
  •     Culture (les livres, le théâtre, la musique, le cinéma, la photographie, etc.)

Publié le samedi 21 mars 2020 par René Durand